Chaudières fioul : la fin du CITE le 1er juillet

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) a subi de nombreuses modifications dans le cadre du projet de loi finances pour 2018. Ce crédit d’impôt représentait une aide financière non négligeable pour les foyers qui s’équipaient d’un dispositif améliorant la performance énergétique de leur résidence principale, en particulier  d’une nouvelle chaudière.

Les changements du CITE depuis le 1er juillet

Depuis le 1er juillet dernier, les chaudières à fioul très haute performance énergétique (ainsi que le remplacement des fenêtres à simple vitrage) n’ouvrent plus droit à la réduction d’impôt. Les foyers qui ont signé un acompte ou un devis avant le 30 juin 2018 bénéficieront toutefois d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique de 15 % du coût de l’équipement, hors installation.

 

Quelques équipements qui ouvrent encore droit au CITE jusqu’à la fin de l’année 2018 :

  • les chaudières à gaz à condensation ou à micro-cogénération,
  • les équipements de fourniture de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable (solaire, bois, hydraulique),
  • les pompes à chaleur géothermiques, thermodynamique ou air/eau.

 

Pour connaître les travaux éligibles, nous vous invitons à vous rendre sur le site internet de l’Etat.

 

Publié le 09/07/2018