Travaux et dépannage à domicile : attention aux arnaques

Depuis le 1er avril 2017, les différents acteurs du dépannage à domicile, comme les plombiers ou les serruriers, doivent afficher leurs tarifs en ligne. Objectif : réduire le nombre d’arnaques lors de ces interventions.

Les prix : visibles et accessibles à tous

L’arrêté en question impose la diffusion des différentes informations liées au prix, tels que le taux horaire de main-d’oeuvre, la TVA à 10%, la majoration soir / week-end, les frais de déplacement, les devis gratuits / payants, sur tous les supports de communication du professionnel. Il exige également la remise d’un dossier détaillé au client. Celui-ci devra contenir toutes les informations de documents types “ordre de réparation” ou “devis”. Ces renseignements doivent déjà être communiqués au consommateur avant le lancement des travaux”, précise l’AFP.

Des infractions graves

Avec près de 9000 procédures par an, le dépannage à domicile est l’un des premiers facteurs de plaintes reçues par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Les infractions relevées au cours des dernières enquêtes sont “d’une gravité particulière” selon la DGCCRF. Parmi elles : le manque à l’obligation d’informations pré-contractuelles, des infractions aux règles encadrant le démarchage à domicile, des publicités trompeuses, des pratiques commerciales agressives et des abus de faiblesses.

Pour une “liste de confiance”

Malheureusement, selon Nicolas Godefroy, responsable juridique de l’association “UFC que Choisir”, un bon nombre d’arnaqueurs risquent d’échapper à cette nouvelle règle. C’est pourquoi il privilégie la mise en place d’une « liste blanche des professionnels », afin de répertorier aisément les artisans de confiance.

De notre côté, nous avons déjà pris les devants puisque vous pouvez retrouver nos différents tarifs sur le site SEM PACA et sur notre page Facebook !

Publié le 25/04/2017  |  par Claire

Leave a Reply