Chauffe-eau : le confort, ça s’entretient !

Quoi de plus désagréable qu’une douche froide en guise de réveil, imposée par une panne de chauffe-eau ? Pourtant, pour éviter un tel désagrément, quelques bonnes habitudes et un minimum d’entretien suffisent.

CHAUFFE-EAU AU GAZ

La question ne se pose même pas pour les appareils de production d’eau chaude sanitaire (chauffe-eau, chauffe-bain, accumulateur) au gaz, pour lesquels la loi impose au moins une visite annuelle. Cet entretien doit être effectué par un professionnel. Il inclut le remplacement des joints et du clapet, le nettoyage de l’injecteur, du brûleur, du corps de chauffe et des ailettes, ainsi que le détartrage du corps de chauffe. Facultatif, le détartrage du ballon est fortement conseillé pour allonger la durée de vie de l’appareil.

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

Aucune obligation légale ne pèse sur les appareils électriques, mais seul un entretien régulier permettra d’éviter les pannes. En outre, un chauffe-eau bien entretenu consomme moins et se révèle plus performant. Pensez donc à le détartrer et à le vidanger régulièrement.

Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez vous en charger vous-même. Une fois débranché, il faut vider le chauffe-eau, ouvrir le cumulus et nettoyer joint et résistance avec un mélange d’eau tiède et de vinaigre blanc. Sachez malgré tout qu’il est fortement recommandé de faire procéder à un détartrage complet par un professionnel au moins tous les trois ans.

CHAUFFE-EAU SOLAIRE

Enfin, même si un chauffe-eau solaire individuel demande moins d’entretien, la visite annuelle d’un chauffagiste spécialisé ne peut que lui faire du bien. Le technicien nettoiera les capteurs solaires, s’assurera qu’ils sont bien fixés, vérifiera l’isolation thermique, la pression du liquide caloporteur et le bon fonctionnement de la pompe !

 

Publié le 29/01/2018

Leave a Reply